Harvey Weinstein prétendait avoir couché avec Gwyneth Paltrow pour séduire d’autres femmes


Gwyneth Paltrow Harvey Weinstein
Gwyneth Paltrow et Harvey Weinstein

Peu après que de nombreuses femmes ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement et agression sexuelle dans un article du New York Times, paru en octobre (17), Gwyneth Paltrow a confié au journal avoir eu rendez-vous à son hôtel pour parler de son film de 1996, Emma. Mais le producteur l’aurait touchée de façon déplacée en lui proposant de se faire masser tous les deux.

Gwyneth Paltrow a travaillé de nouveau avec lui après l’incident présumé, et a finalement obtenu l’Oscar de la meilleure actrice en 1999 pour le film Shakespeare in Love, produit par Harvey Weinstein. Il se serait ensuite servi de son succès pour séduire d’autres femmes en affirmant qu’accepter ses avances serait « la meilleure chose que tu puisses faire pour ta carrière à présent ».

Lire aussi: Gwyneth Paltrow : ses enfants menacés par l’homme qui la harcèle

Gwyneth Paltrow a fait ces révélations dans un article du New York Times, publié ce mardi (5 décembre 17), en expliquant avoir entendu des histoires de multiples femmes auxquelles le producteur aurait cité son nom pendant leur rencontre. L’actrice, qui a insisté sur le fait d’avoir repoussé ses avances, a raconté qu’il se vantait d’avoir eu un rapport sexuel avec elle pour en forcer d’autres.

« Il n’est pas la première personne à mentir sur le fait d’avoir couché avec quelqu’un… mais il a utilisé ce mensonge comme une arme d’assaut », a-t-elle déclaré.

Quand Gwyneth Paltrow a fait sa première accusation, elle avait affirmé que Brad Pitt, son petit ami de l’époque, était intervenu auprès d’Harvey Weinstein, qui lui aurait ensuite « crié » dessus pendant un long moment, en lui laissant penser qu’elle serait évincée du film Emma.

Le nouvel article détaille la présumée « machine de complicité » autour du producteur qui lui a permis de continuer à agir ainsi pendant des années. Les journalistes ont mentionné les couvertures et tactiques d’intimidation qu’il utilisait avec ses associés pour tenir au silence les allégations.

Ils rapportent notamment qu’Harvey Weinstein et son frère Bob avaient payé des personnes souhaitant le dénoncer, et que les employés qui se prononçaient étaient menacés ou virés. Son ancienne assistante Sandeep Rehal, qui a démissionné en 2015, a affirmé qu’elle devait procurer à Harvey Weinstein des médicaments contre les troubles de l’érection et lui louer un appartement, en y apportant de la lingerie pour femmes et des fleurs, entre autres.

D’après le New York Daily News, elle porte maintenant plainte à New York contre Harvey Weinstein et sa société pour sexisme, harcèlement sexuel et représailles.


Comments

comments

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

Lire plus de : Cinéma